Transit Routier Inter Etat : La Chambre de Commerce de Dakar s’inspire du mode opératoire de la Côte d'Ivoire


Une délégation de la Chambre de Commerce, d’industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD) au Sénégal a été reçue, le lundi 13 février 2017, à la salle rouge de la CCI-Côte d’Ivoire par M. Serge KOFFI-OURA, Secrétaire Général de l’institution, accompagné des responsables de la Direction des infrastructures et services concédés de l’institution.

Cette visite qui se tient du 12 au 15 février 2017 en Côte d’Ivoire, s’inscrit dans le cadre de la coopération consulaire, à travers un partage d’expérience sur l’exécution du Transit Routier Inter Etat dans la perspective du démarrage du TRIE sur l'axe Dakar-Bamako et Bamako-Dakar.

Rappelons que le TRIE (Transit Routier Inter-Etats) est une convention de la CEDEAO  du 29 mai 1982,  qui a pour objectif  l’application d’un accord douanier au profit des pays sans façade maritime, pour faciliter le transport des marchandises par la route, afin de stimuler le développement économique et le commerce régional..

Cet accord  entre états de la CEDEAO se traduit par un régime douanier où les marchandises admises font l’objet d’une suspension de droits, taxes et prohibition sur le territoire des états  membres lors du transit.

En Côte d’Ivoire, ce sont les réexportations directes (déclarations de type EX3/3000) et les réexportations en sortie de zones franches (déclarations de type EX3/3092) qui sont concernées par le TRIE.

Pour M. Daouda THIAM, Président de la CCIAD par intérim, les objectifs de cette visite étaient de s’inspirer du modèle de la CCI-Côte d’Ivoire en ce qui concerne le mode opératoire du Transit routier inter états (TRIE) d’une part, mais également sur la gestion nationale de l’activité consulaire. Le Sénégal fonctionnait jusqu’à présente sur le système de des chambres consulaires régionale et entend passer à une Chambre de Commerce Nationale, avec une présidence centrale comme c’est le cas en côte d’Ivoire, d’autre part.

Concernant le TRIE et son mode opératoire, une présentation a permis à la délégation de la CCIAD de s’imprégner du fonctionnement et des mesures innovantes de la CCI-Côte d’Ivoire dans la gestion de cette activité.

La chambre consulaire de Dakar a également pu avoir de plus amples informations sur la certification du poids des marchandises dans le cadre de ce régime douanier qui est une convention de la CEDEAO. Par ailleurs,  M. Aly MBOUP, Secrétaire général de la CCIAD n’a pas manqué d’insister sur le fonctionnement du comité de suivi du TRIE.

 

 

 

Information économique : La CCI-Côte d’Ivoire et l’INS signent un accord cadre de coopération


La CCI-Côte d’Ivoire a procédé, à la signature d’un accord-cadre de coopération avec l’Institut national de la statistique (INS), le jeudi 09 Février 2017, au sein de l’institution, en présence de MM. Touré Faman et Kamissoko Mamadouba, respectivement Président de la CCI-Côte d’Ivoire et  Président du Conseil d’administration de l’INS et des directeurs des deux différentes structures.

Au cours de son allocution, M. Touré Faman a indiqué que cet accord s’inscrivait dans le cadre de la coopération entre les deux institutions. Ceci en vue de développer leurs activités respectives et réaliser des projets communs. Son objet porte sur la mise en place d’un partenariat ayant pour but la production, l’utilisation et la diffusion des données statistiques sur les activités commerciales et industrielles en Côte d’Ivoire.

Quant à M. Doffou N'guessan Gabriel, Directeur général de l’INS, il a remercié le Président de la CCI-Côte d’Ivoire et le Président du Conseil d’Administration de son institution pour leur participation à cette cérémonie. Selon lui, cela témoigne de l’importance qu’ils accordent à la signature de cet accord-cadre de coopération.

Après avoir rappelé les différentes missions de l’INS, il a aussi signifié que l’accord-cadre de coopération signé permettra de raffermir davantage les liens entre les deux institutions surtout dans les domaines du partage de données, d’expériences et d’apport d’appui technique/ logistique mutuel.

Pour l’INS, l’accord-cadre permettra donc de consolider cette importante coopération existant déjà entre les deux institutions tout en s’élargissant à des domaines d’intérêt communs. En la signant, la CCI-Côte d’Ivoire s’engage à apporter à l’INS, un appui, en termes de mobilisation des entreprises, lors de ses activités impliquant le secteur privé.

 

 

 

Appui aux entreprises : Le Président Touré Faman rencontre le secteur privé de Bouaké


Du 05 au 07 février 2017, le Président Touré Faman a effectué une visite à Bouaké afin de présenter les nouveaux élus de la délégation régionale CCI-Côte d’Ivoire du Gbêkê aux autorités administratives de cette région et d’échanger avec les représentants du secteur privé.

Cette visite, qui se situe dans le cadre de la tournée de prise de contact qu’il a initiée en régions, a démarré par l’étape de San Pedro. Elle a permis au Président Touré Faman de remercier les opérateurs économiques pour leur implication dans le processus électoral, de présenter sa vision pour une chambre de commerce plus dynamique et recueillir leurs préoccupations.

Dans son intervention, il a rappelé l’importance de la ville de Bouaké par rapport à son poids économique ce qui implique « que notre Institution puisse entièrement s’engager dans l’appui aux entreprises qui y développent leurs activités ».

Lors des échanges,  les opérateurs économiques ont chargé la  CCI-Côte de plaider auprès des gouvernants pour envisager des mesures de soutien au monde économique de la région de Gbêkê, en proie à des crises répétitives. Une situation qui impacte  leurs activités, l’attractivité de la ville de Bouaké et l’intérêt des investisseurs locaux et étrangers pourtant nombreux à vouloir s'établir. Les commerçants, quant à eux, ils ont relevé leur besoin d'être accompagnés, notamment, en matière de formation et d'encadrement.

En guise de réponse, le président a pris plusieurs engagements, à savoir, attirer l’attention des pouvoirs publics sur la nécessite d'établir un plan Marshall pour la ville de Bouaké, développer des services d’appui et d'accompagnement spécifiques aux besoins locaux. Il a également promis l’installation d'une annexe du centre de formation pour les commerçants et d'une antenne de l’école pratique, dès la rentrée 2018.

Notons que cette deuxième étape de la tournée du Président Touré Faman a été  marquée par la visite du marché de Gros de Bouaké qui lui a permis de rencontrer le PCA de cette structure, Souleymane Ouattara. Les échanges entre ces deux personnalités ont tourné autour des moyens à mobiliser pour repositionner le Marché de Gros détenu à 50% par la CCI-Côte d’Ivoire, comme un pôle incontournable de développement de la région.

 

 

Renforcement de capacités : 84 femmes agro transformatrices récompensées par la CCI-Côte d’Ivoire

 

La CCI-Côte d’Ivoire a procédé, le jeudi 02 février 2017, à la remise officielle de certificats de fin de formation à 84 femmes exerçant dans le domaine de l’Agro transformation.

Cette remise d’attestation de fin de formation s’est tenue, au cours d’une cérémonie officielle, à la salle de conférence de l’institution consulaire en présence de M. Touré Faman, Président de la CCI-Côte d’Ivoire, de M. Jacques Seurt, représentant pays SACO CESO pour la Côte d’Ivoire, de Mme Coulibaly Alimata, Présidente du Réseau des femmes agro transformatrices Côte d’Ivoire (RétPA-CI) et de plusieurs partenaires au développement nationaux comme internationaux.

Prenant la parole pour le mot de bienvenue, M. Touré Faman, président de la CCI-Côte d’Ivoire, a tenu à remercier SACO CESO pour la détermination et le professionnalisme affichés en vue du bon déroulement de cette formation. Tout en saluant la présence des partenaires au développement, il a aussi demandé aux femmes, bénéficiaires de cette formation, de faire usage de ces retombées dans le développement de leurs activités respectives.

Quant à M. Seurt, représentant pays de SACO CESO pour la Côte d’Ivoire, il s’est prononcé sur les retombées de cette formation qui, selon lui, produisent déjà des résultats sur le terrain.

Mme Coulibaly, Présidente de l’AAFEX Côte d’Ivoire a, à son tour, remercié la CCI-Côte d’Ivoire et SACO CESO pour cette initiative en faveur des femmes de l’agro transformation. Après avoir rappelé les réalisations déjà effectuées par son association, elle a, en outre souhaité, un engagement encore plus accru des pouvoirs publics surtout au niveau du financement et de leur accompagnement. Ceci  dans le but de mieux se positionner sur le marché grâce à la création  de sites de transformation de produits agricoles.

Cette cérémonie officielle de remise des attestations clôture le programme de renforcement de ces femmes qui s’est tenu du 24 janvier au 1er février 2017, autour du thème : « Fondamentaux et stratégies ».

 

 

 

Annexe fiscale 2017 : Les principales mesures présentées au secteur privé

 

La CCI-Côte d’Ivoire a initiée une séance d’information sur l’annexe fiscale à la loi de finance du 8 décembre 2016, le mardi 31 janvier 2017, au sein de l’institution. Il s’agissait, pour le Cabinet Deloitte, désigné pour animer cette séance, de diffuser auprès des entreprises, les principales mesures de cette annexe, entrée en vigueur le 03 février 2017.

De cette présentation l’on retiendra que l’annexe fiscale 2017 fait ressortir cinq (5) catégories de mesures dont, une principale concerne notamment le soutien aux entreprises, deux (2) pour le renforcement des moyens de l’Etat et la rationalisation du dispositif fiscal et deux autres à caractère technique et social.

Concernant le soutien aux entreprises, l’annexe fiscale 2017 limite la durée d’existence de la taxe spéciale d’équipement (TSE) au 31 décembre 2019, le temps de permettre aux bénéficiaires de la taxe de procéder aux ajustements nécessaires pour poursuivre leurs activités 

Au titre du social, par exemple, ce document prévoit des mesures fiscales en faveur des entreprises qui emploient des personnes en situation  de handicap.

Notons que cette présentation s’est faite en présence de M. Marc Wabi, Expert-Comptable, Directeur Général  du cabinet Deloitte.

 

 

 

Tournée du Président en région


Touré Faman, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI), dans le cadre des missions de l’Institution consulaire dont il a la charge désormais, a entrepris une tournée nationale afin d’établir un contact avec les opérateurs économiques en région, en vue de s’enquérir de leurs préoccupations et de leurs attentes pour un accompagnement plus efficient de l’Institution. Au regard des enjeux économiques futurs pour les acteurs du secteur, le Président Touré Faman a trouvé cette rencontre avec les opérateurs opportune pour le développement de leurs activités d’une part et du repositionnement de l’institution comme un partenaire essentiel du secteur privé d’autre part.

A San Pedro, première étape de sa tournée, le Président Touré Faman a partagé avec les opérateurs économiques de la région, d’une part sa vision, et particulièrement l’intérêt accordé au développement de l’économie régionale, à travers des délégations régionales plus fortes. Et d’autre part, il a rappelé les missions de la CCI-Côte d’Ivoire, les appuis et les services dont elle dispose pour accompagner le développement des entreprises. Avant de s’enquérir des préoccupations et attentes des opérateurs économiques de la région. Touré Faman a dit son intention de faire construire à San Pedro un hôtel consulaire qui pourrait contenir un espace de promotion économique.

Heureux de cette annonce, les opérateurs économiques de la région ont soumis leurs préoccupations au président Touré Faman. Elles se résument essentiellement en besoin de formation pour la bonne conduite de leurs affaires, besoin en ressources humaines qualifiées. Les opérateurs économiques ont plaidé pour la création à San Pedro d’annexes de l’école pratique de la CCI-CI. Eu égard au développement de l’activité hôtelière dans la région, les opérateurs économiques ont préconisé la création de filière de formation en Hôtellerie dans la grille de formation de l’Ecole pratique.

Touré Faman a pris bonne note des préoccupations du secteur privé de la ville portuaire. Au cours de son séjour à Sna Pedro, le président de la CCI-CI a rencontré les autorités administratives notamment les Préfet et le Sous-préfet. Il a aussi visité des unités industrielles, fleuron de la région.

Le choix de la ville de San Pedro comme première étape de la tournée du Président Touré Faman s’explique par son poids économique dans l’économie nationale et de la région. Avec ses infrastructures économiques et son intense activité industrielle, c’est un des principaux pôles de développement économique du pays.

Le président Touré Faman est attendu dans les prochaines semaines à Bouaké, prochaine étape de sa tournée nationale.

 

Source (Abidjan.net)

Les opportunités de la TICAD expliquées au secteur privé ivoirien et la zone UEMOA


Dans le cadre du partenariat existant entre la chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire et l’organisation Internationale AFRIJAPAN – AFRICASIA, matérialisé par la signature le 11 novembre 2016 d’un protocole, dont l’objectif essentiel était de permettre au secteur privé national de s’approprier les opportunités offertes par la TICAD VI ; notamment en matière de financement et le développement de projets, la CCI-CI a organisé ce jeudi une conférence autour du thème, « La TICAD, quelles opportunités pour le secteur privé ivoirien et la zone UEMOA ? ».

Cette conférence avait pour but de faire découvrir aux participants et leur faire comprendre ce qu’est la TICAD, son processus, les opportunités dont elle regorge, les conditions et modalités d’accès à ces opportunités, a expliqué le président de la CCI-CI, Touré Fama. La Conférence de ce jeudi, conformément au partenariat entre la CCI-CI et Afrijapan, s’inscrit dans les actions de sensibilisation et de communication à l’endroit de la sphère économique du pays et celle des zones géographiques ciblées au-delà des frontières ivoiriennes.

Rappelant qu’à l’occasion de la sixième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique, la TICAD 6, le Gouvernement Japonais a annoncé la mise en place d’une ligne de financement de trente (30) milliards de dollars Us, soit plus de 18 mille milliards de FCFA pour le financement de projets de développement dans divers domaines d’activité : infrastructures, TIC, industries, agro-transformation, transports, énergie, développement durable, entrepreneuriat jeune et féminin, etc, le président de la CCI-CI a dit sa satisfaction qu’une part importante des secteurs bénéficiaires coïncident avec les secteurs prioritaires déterminés dans le Plan National de Développement (PND) 2016-2020. D’où son appel aux entreprises ivoiriennes et les organisations opérant directement ou indirectement dans ces secteurs d’activités afin qu’elles ne restent pas en marge de cette opportunité que représente le TICAD.

 

Le président de Afrijapan, Ferdinand Bléka est revenu sur les enjeux du financement du secteur privé. C’est 30 Milliards USD que le Japon a consenti en faveur du financement du secteur privé africain sur une période de 3 ans. Il a en outre révélé que des actions sont entreprises pour permettre à la Côte d’Ivoire d’abriter la TICAD 8 qui aura lieu en 2021 après la TICAD 7 prévu au Japon dans 2 ans. Ferdinand Bléka qui réaffirmé les chances de la Côte pour abriter cette importante rencontre, a plaidé pour un appui institutionnel et gouvernemental. Pour donner une idée des éventuelles retombées dont pourrait bénéficier la Côte d’Ivoire au cas ou elle abritait la TCAD 8, le président Afrijapan a révélé que pour avoir abrité la TICAD 6, en aout 2016, le Kenya a empoché une enveloppe de 100 milliards de dollars.

Pour promouvoir la TICAD au sein du secteur privé ivoirien, Ouattara Youssoufou a été désigné par le Président Touré Fama pour assurer la coordination entre la CCI-CI et Afrijapan dans le cadre de la TICAD.

La conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD) a été initiée par le Japon en 1993, juste après la fin de la guerre froide.

ECHANGES COMMERCIAUX : LA CCI-COTE D’IVOIRE ORGANISE UN MARCHE DE NOEL

La 1ère édition du marché de Noël s’est tenue du 15 au 17 décembre 2016 dans l’enceinte de la CCI-Côte d’Ivoire.

A cet effet, la cérémonie d’ouverture de ce marché a été effectuée le jeudi 15 décembre 2016 à la salle de conférence de l’institution consulaire en présence de Mme Aline Ogba, Directrice de l’Insertion et de la promotion des activités commerciales (IPAC) représentant le ministre du Commerce et de M. Amankou Jean-Michel, Secrétaire général représentant le maire de la Commune du Plateau.

Prenant la parole pour le mot de bienvenue, M. Maguiraga Bakary, Vice-Président de la CCI-Côte d’Ivoire, après avoir remercié les personnalités présentes à cette cérémonie, a tenu à réitérer l’engagement de la nouvelle mandature à œuvrer sans relâche à la promotion des entreprises Ivoiriennes.

Tout en signifiant que le Marché de Noël est une amorce dans la mise en œuvre de la consolidation des acquis de cette nouvelle mandature, il a aussi expliqué que ce marché organisé par la CCI-Côte d’Ivoire est une initiative  visant à présenter au grand public et au monde économique, l’engagement de son institution à œuvrer en faveur de la valorisation des produits Ivoiriens et des acteurs de chacune des chaînes de valeur de ces produits.

Toujours selon lui, ce marché se veut ainsi être « une manifestation commerciale et une plateforme offerte aux opérateurs économiques en vue de la promotion de leurs produits à travers le flux des échanges commerciaux à l’occasion des fêtes de fin d’année ».

Quant à M. Amankou Jean-Michel,  il a souhaité, au nom du maire de la commune de Plateau, que cette plateforme d’échanges commerciaux soit un moyen pour les opérateurs de prospérer et de faire des affaires.

Abordant dans le même sens, Mme Ogba représentant le Ministre du Commerce  a remercié la CCI-Côte d’Ivoire pour l’organisation de cet évènement. Elle s’est également réjoui du fait que ce marché de Noël soit un cadre idéal pour rapprocher davantage les parents et les commerçants.

Le marché de Noël a été organisé en partenariat avec Orange CI et la Radio Cnews.

 

 

 

COOPERATION ECONOMIQUE : LA CCI-COTE D’IVOIRE ACCUEILLE DEUX DELEGATIONS

 

 

 

La CCI-Côte d’Ivoire a reçu, le mercredi 30 novembre 2016, la visite des délégations de Bordeaux et du Canada en marge de la troisième édition de Africa Web Festival 2016 (AWF 2016).

Cette rencontre s’est tenue à la salle de conférence de l’institution consulaire en présence de Dr Kouassi Parfait, 1er Vice-Président de la CCI-Côte d’Ivoire et de M. Jacques Peyrondet, Président directeur général d’ADDEO et Digital Aquitaine.

Au cours de son intervention, après s’être réjoui de la présence de ces deux délégations, Dr Kouassi Parfait, a tenu de prime abord à rappeler que l’institution est une porte d'entrée sur la Côte d'Ivoire pour tous les opérateurs économiques y compris ceux du numérique.

Il a ensuite souhaité que les opérateurs économiques ivoiriens puissent prendre plaisir à échanger avec eux dans le cadre des rencontres d’affaires. Ceci afin de pouvoir en saisir toutes les opportunités.

Enfin, il a assuré que la CCI-Côte d’Ivoire restera au service du nouvel entrepreneuriat utilisant le numérique pour ses projets et s’emploiera à jouer pleinement sa partition dans cette transition numérique des entreprises.

Quant à M. Peyrondet, il a voulu, au-delà d’une éventuelle collaboration avec les entreprises ivoiriennes exerçant dans le domaine du numérique, qu’un partage d’expériences soit effectif surtout au niveau de la coopération digitale.

Au cours de cette cérémonie, la CCI-Côte d’Ivoire a par ailleurs profité pour présenter aux différentes délégations, l’écosystème, la fiscalité avec les mesures incitatives du numérique ivoirien. De ces différentes présentations, il a été retenu que l’innovation, l’une des valeurs de l’institution, sera davantage mise en avant afin de promouvoir l’utilisation accrue des TIC dans ses services.

 

 

 

SERVICES AUX ENTREPRISES : LA CCI-COTE D’IVOIRE PRESENTE SES NOUVEAUX PACKS DE SERVICE A DESTINATION DES PME


Dr Kouassi Parfait, 1er Vice-président de la CCI-Côte d’Ivoire, a procédé, le jeudi 24 novembre 2016, à la présentation des nouveaux packs de service de l’institution. Celle-ci s’est faite à l’occasion d’une cérémonie officielle qui a eu pour cadre l’auditorium de la Chambre consulaire.

Destinés essentiellement aux PME, la cérémonie de présentation des nouveaux packs de service de la CCI-Côte d’Ivoire a enregistré la présence des représentants des ministères du plan et du développement, de l’économie et des finances, de l’entrepreneuriat national, de l’artisanat et de la promotion des PME, du Comité de concertation Etat-Secteur Privé (Ccesp), des institutions bancaires nationales comme internationales, ainsi que des membres élus de l’institution.

Dans son adresse, Dr Kouassi Parfait, a rappelé les missions de l’institution, dont l’une des plus attendue par le secteur privé est celle d’assistance/conseil aux entreprises.

Selon lui, « cette mission constitue un véritable défi. En effet, la CCI-Côte d’Ivoire qui a pour ambition de voir éclore des Champions nationaux et un tissu de PME dynamiques, mieux structurés et plus compétitives, ne saurait le faire sans la mise en place d’un écosystème d’appui, adapté et répondant aux besoins des entreprises ».

C’est donc à cet égard que cinq packs de services ont été définis à savoir « Je crée mon entreprise (de l’idée à la création et la post création d’entreprise pour le porteur de projet) », 3DFI (diagnostic énergétique, financier, organisationnel en plus de l’initiation à l’anglais) », « Challenge Agro BTP (convergence des marchés et le compagnonnage industriel), « Je finance mon développement ( pour une meilleure structuration financière des entreprises) » et « le pack digital (pour sensibiliser sur les opportunités du numérique en Afrique) ».

Pour la CCI-Côte d’Ivoire, ces nouvelles offres d’appui devraient apporter des réponses concrètes et pratiques aux besoins d’organisation, de formations techniques et managériales intervenant à toutes les étapes de développement des PME.

Dans les échanges qui ont suivi, le premier Vice-Président n’a pas hésité à rappeler l’ambition de la nouvelle mandature qui l’institution qui est de faire la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire, un acteur majeur de l’émergence et de la promotion du secteur privé.

Ces nouveaux services peuvent être considérés comme un des signes de cet engagement nouveau au service des entreprises. « Ces services ont été créés pour vous et par vous puisqu’ils sont la matérialisation de besoins exprimés par les PME ». Il a exhorté les entreprises a se les approprier et à les faire leurs 

 

 

 

La CCI Côte d'Ivoire présente à la COP 22

 

 

 

Du 7 au 18 Novembre 2016, M. Touré Faman, Président de la CCI-Côte d’Ivoire, accompagné des Vice-Présidents Dr Kouassi Parfait et M. Maguiraga Bakary, ont hautement représenté l’institution consulaire à la 22ème Conférence de la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22).

Sous le thème : « l'atténuation aux effets du changement climatique et l'innovation en matière d'adaptation », cette conférence sur le réchauffement climatique s’est tenue à Marrakech au Maroc.

 

 

 

La Cour d’Arbitrage de Côte d’Ivoire est un centre de règlement des litiges à caractère national et international à but non lucratif créé au sein de la CCI-Côte d’Ivoire.

www.courarbitrage.ci


PLAN DU SITE

 

 
scannez avec votre mobile

 [225] 20 33 16 00

Ecrivez nous un message

Horaires d'ouverture
Lundi au Vendredi de 08h00 à 12h30, 13h30 à 17h00

© 2017   Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire. Tous droits reservés