Développement social en Côte d’Ivoire : Faman Touré reçoit un livre blanc qui décrit la démarche à suivre

Qu’est-ce que le développement social ? Sur quels piliers reposent-ils ? Quels en sont les acteurs ? Toutes ces questions ont fait l’objet du séminaire organisé, le mardi 11 juin dernier, par la Fondation Oasis de la Solidarité sociale, fondée et dirigée par Pr Ténin Diabaté Touré. Avec pour thème : « Le développement social en Côte d’Ivoire : les politiques publiques, responsabilité de l'entreprise et le rôle de la société civile », ce séminaire avait pour objectif de dégager des pistes visant à contribuer à la définition et à l’opérationnalisation d’une stratégie d’actions du développement social en Côte d’Ivoire.

Le débriefing de ce séminaire a été fait, le mardi 23 juillet dernier, à la CCI-CCI, au cours d’une rencontre avec la presse, organisée par ladite fondation, en partenariat avec l’institution consulaire.

Présentant le rapport dudit séminaire, Pr Ténin Diabaté Touré a défini le développement social comme un type de développement centré sur l’humain qui se déploie grâce à la participation d’intervenants de différents secteurs et des citoyens en vue d’améliorer la qualité de vie des individus et des communautés. Il repose sur 05 piliers. Ce sont le développement économique et social qui doit s’appuyer sur les transformations économiques et répartition inclusive des fruits de la croissance, la gouvernance basée sur un développement juste et équitable, l’éducation/formation avec un accent à accorder au développement du capital humain et à l’adéquation formation/métier/emploi, la promotion des valeurs socio-culturelles et la préservation de la nature. Poursuivant, l’oratrice a souligné que le développement social doit être une œuvre de longue haleine qui nécessite la contribution de tous les citoyens. Toutefois, pour aboutir à une meilleure politique du développement social en Côte d’Ivoire, des acteurs majeurs et actions clés ont été identifiés. Il s’agit de l’Etat qui est invité à réduire le niveau de pauvreté dans notre société en développement, la société civile qui doit être dynamique et créatrice, et l’entreprise qui doit être citoyenne, dans la mesure où elle devra intégrer la dimension collective de son environnement dans ses choix économiques.

Parlant d’entreprise, dans son mot d’ouverture, Faman Touré a déclaré que, la CCI-CI, entreprise citoyenne, en tant que représentant des intérêts des acteurs du Commerce, de l'Industrie et des Services en Côte d’Ivoire, entendait relever le défi de l’émergence en passant par le développement social avec le concours de tous les autres acteurs.
Un des temps forts de ce séminaire était la remise, à Faman Touré, du livre blanc sur le développement social, à l’intention du Premier ministre, pour aider le gouvernement à la prise de décisions, en prenant en compte les recommandations du séminaire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

La Cour d’Arbitrage de Côte d’Ivoire est un centre de règlement des litiges à caractère national et international à but non lucratif créé au sein de la CCI-Côte d’Ivoire.

www.courarbitrage.ci

 

PLAN DU SITE

NOS PARTENAIRES

 

 
scannez avec votre mobile

 [225] 20 33 16 00

Ecrivez nous un message

Horaires d'ouverture
Lundi au Vendredi de 08h00 à 12h30, 13h30 à 17h00

© 2019   Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire. Tous droits reservés