PRIX D’EXCELLENCE 2017 : LA CCI-COTE D’IVOIRE DOUBLEMENT HONOREE

La CCI-Côte d’Ivoire a aligné deux ‘’Champions’’, au nombre des récipiendaires des prix d’excellence et médailles décernées à l’occasion de la célébration du 57è anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Pour ses actions en faveur du monde économique, M. Touré Faman, Président de la CCI-Côte d’Ivoire, a été élevé au grade d’officier dans l’ordre national ivoirien par Mme Henriette Dagri Diabaté, Grande Chancelière de la République de Côte d’ivoire. Il a reçu sa distinction  au cours d’une cérémonie officielle qui s’est tenue le jeudi 10 août 2017 au siège de la grande Chancellerie à Abidjan-Cocody.

Avant cette date, les qualités de manager moderne de Mme Nadine Bla, Directrice Générale de Capital Connect, une agence d’affaires spécialisée dans le tourisme, le transport et l’évènementiel, et Membre élue de la CCI-Côte d’Ivoire, ont été récompensées. Elle s’est vue, en effet, décerner, le prix du meilleur chef d’entreprise  dans la catégorie femme, le vendredi 04 août 2017, au Palais présidentiel.

Membres élus et personnel permanents ont honoré les deux lauréats, lors d’une sympathique cérémonie, le jeudi 10 août 2017, dans les locaux de l’institution. « Nous ne pouvons pas être en reste de cet heureux événement car leur distinction rejaillit sur l’ensemble de l’institution », a justifié Dr Parfait Kouassi, Premier vice-Président de la CCI-Côte d’Ivoire.

 

 

 

COOPERATION ECONOMIQUE SUD-SUD : TOURE FAMAN CHEZ LE PRESIDENT DU BURKINA FASO

Roch Marc Kaboré, Président du Burkina Faso a accordé une audience à une délégation d’opérateurs économiques d’Afrique et de la France, le vendredi 04 août 2017.

Conduite par Touré Faman, Président de la CCI-Côte d’Ivoire, cette délégation, composée des présidents et membres des CCI du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Ghana et de la ville de Toulouse en France, entendait présenter les résultats d’un séminaire sur le plan stratégique 2016/2021. Ce séminaire a également planché sur la formation des élus. A cet effet, le Président Touré Faman, qui en invité d’honneur, a partagé sa riche expérience consulaire avec les autres participants.

 « Le président Roch Kaboré nous a exhortés à multiplier ce genre d’échanges. Il a également souhaité qu’au niveau des opérateurs économiques, nous ayons des échanges fructueux entre nous-mêmes et entre les hommes d’affaires de la sous-région », a dit le Président de la CCI-Côte d’Ivoire, à l’issue de cette audience. Il a ajouté qu’après avoir les avoir félicités pour la tenue de ce séminaire,  le Président Roch Kaboré leur a prodigué des conseils et fait des recommandations, notamment en les invitant à faire de la coopération Sud-Sud une réalité, à travers le renforcement de leurs liens.

 

 

 

DECLARATION DE DEVISES : LES OPERATEURS ECONOMIQUES INSTRUITS SUR LES MODES A LA CCI-COTE D’IVOIRE

 

 

 

La 14ème session des rendez-vous de la Douane s’est tenue, le jeudi 10 aout 2017, à la salle de conférence de la CCI-Côte d’Ivoire, en présence de M. Harouna Koné, Trésorier de l’institution.

S’exprimant sur le thème : « Les contrôles douaniers des devises transportées par les voyageurs à l’aéroport ? », le Capitaine Dah Kouassi Koko, Sous-Directeur des Services    Aéroportuaires, Chef de Subdivision Générale, a indiqué, en référence à l’article 75 du code des douanes, que toutes les marchandises doivent faire l’objet d’une déclaration auprès de ses services. Quant à la déclaration des devises dans la zone Uemoa/Cedeao, celle-ci dépend essentiellement du statut du voyageur (résident comme non résident). Dans ce cas de figure, les devises à déclarer obligatoirement vont de 500.000 Fcfa à plus de 5 000 000 de Fcfa.

Par ailleurs, tout en insistant sur l’importance des contrôles douaniers, il a rappelé que la déclaration des marchandises et devises vise à lutter, de manière plus efficace, contre la fuite des capitaux, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Il est à noter que cette session a enregistré la présence des Lieutenants colonels Diaby Fatoumata Koné et Anne-Marie Kouamé Diby, respectivement, Directrices des services aéroportuaires ainsi que de la communication, de la qualité et des partenariats à la Direction générale des Douanes.

 

 

 

TAXES FDFP : LES PROCEDURES ET CONDITIONS DE PAIEMENT EXPOSEES A LA CCI-COTE D’IVOIRE

« Les conditions et procédures pour le paiement des taxes FDFP et la régularisation de fin d’année », tel est le thème de la session des rencontres thématiques de la CCI-Côte d’Ivoire qui s’est tenue, le jeudi 03 aout 2017, à la salle de conférence de l’institution.

Organisée en collaboration avec le Fonds de Développement de la Formation Professionnelle (FDFP), cette session a permis à M. Adou Ignace, responsable de la Cellule de gestion de la collecte des taxes FDFP, de revenir sur le paiement des taxes et la régularisation de fin d'année.

Selon lui, la loi Ivoirienne impose aux entreprises de contribuer au développement de la formation professionnelle par le paiement des taxes à la formation. Gérées par le FDFP, ces taxes, à savoir la Taxe d’Apprentissage (TAP) et la Taxe additionnelle à la Formation Professionnelle Continue (TFPC) sont des charges patronales. Adossées à la Masse Salariale (MS), elles en représentent respectivement 0,4% (TAP) et 1,2% (TFPC). Le paiement de ces taxes donne le droit à un éventuel contribuable de solliciter, chaque année, un financement de son plan de formation par le FDFP.

A l’issue de cette session, les participants ont été davantage instruits sur le statut du contribuable assujetti à ces taxes en plus des conditions de paiement et de la régularisation de fin d’année.

 

 

 

ATTRACTIVITE DES REGIONS : LA CCI-COTE D’IVOIRE PROMEUT LA DESTINATION ZANZAN EN FRANCE


Suite à « la semaine du Kroubi » qui s’est tenue du 21 au 25 juin 2017 à Bondoukou, M. Ouattara Issoufou, Président de la délégation régionale de la CCI-Côte d’Ivoire pour le Zanzan, a participé, à Paris, au forum économique organisé avec les régions de France autour du thème : « Pourquoi investir dans le Zanzan ? » du 12 au 15 juillet dernier.

S’inscrivant dans la continuité des actions en faveur de la promotion du District du Zanzan, M. Ouattara Issoufou a profité de cette occasion pour "vendre", les potentialités économiques des régions du Gontougo et du Bounkani, aux entreprises françaises présentes à ce forum.

Pour Monsieur Ouattara : « Cette action s’inscrit dans le prolongement de notre action d’animation économique de la région. Il est vrai que dans le cadre de notre mission consulaire, nous devons stimuler l’intérêt pour notre potentiel régional en renforçant notre attractivité, comme cela a été fait avec la semaine du KROUBI. Mais notre mission est aussi de chercher des partenaires et des investisseurs en dehors de la Côte d’Ivoire et ouvrir ainsi nos entreprises locales à l’international (…) Mais cette recherche de partenariats va au-delà des entreprises, car nous envisageons de développer des partenariats avec les Régions de France, dont le modèle d’appui aux entreprises est vraiment inspirant »

Selon lui, ces régions, avec respectivement pour chefs-lieux, Bondoukou et Bouna, sont de véritables villes carrefours pour tout opérateur économique étranger voulant y investir. En effet, ces chefs-lieux  se distinguent par des atouts touristiques très attractifs au nombre desquels le parc de la Comoé qui s’étale sur 1 150 000 hectares et ses singes sacrés.

 

En plus de ces atouts touristiques non exhaustifs, les activités économiques sont essentiellement prédominées par le commerce et les services, ainsi que par les richesses minières et agricoles comme le manganèse, l’anacarde, la banane plantain et l’igname.

Ce forum économique semble ouvrir des perspectives intéressantes, car certaines entreprises françaises présentes, Impressionnées par les différentes présentations, ont manifesté leur intérêt et évoqué l’éventualité d’une mission de prospection économique dans le Zanzan.

Certaines personnes ressources ont rehaussé de leur présence ce forum, dont Paul Bachy ancien président de la région REIMS et Valérie NICOLAS, conseillère coopération décentralisée, affaires internationales à Régions de France.

Ainsi la Délégation Régionale de la CCI Côte d’Ivoire pour le Gontougo devrait accueillir prochainement une délégation d’affaires et d’investisseurs potentiels français.

Il est important de rappeler que la nouvelle mandature de la CCI Côte d’Ivoire accorde une importance particulière au développement économique et à la promotion des territoires et des villes secondaires. C’est pourquoi depuis le début de l’année 2017, plusieurs manifestations économiques ont été organisées dans des villes de l’interieur. 

 

 

 

 

REGLEMENT FOURNISSEURS : LA SOLUTION ‘’SIB CONFIRMING’’ PRESENTEE A LA CCI-COTE D’IVOIRE

 

La Société Ivoirienne de Banque (SIB), a présenté aux opérateurs économiques, le SIB Confirming, une solution innovante qu’elle a conçue pour le règlement des fournisseurs en 48 heures.

C’était au cours d’une rencontre organisée par la CCI-Côte d’Ivoire et qui s’est déroulée le mercredi 26 juillet 2017, dans les locaux de l’institution consulaire.

La SIB propose aux fournisseurs le règlement anticipé de leurs factures moyennant des conditions avantageuses négociées avec le client donneur d'ordre, après que celui-ci eut confirmé la facture. A l'échéance convenue entre les parties, la banque récupère le montant de la créance auprès de son client via le débit de son compte. C’est ce qu’on retient des interventions de MM. Jérôme Ahua Jérôme et Lago Pacôme, respectivement Directeur des Grandes Entreprises et  Responsable SIB Confirming à la SIB. Ils ont ajouté que ce nouveau mode de paiement offre de nombreux avantages, tant aux donneurs d’ordre (entreprises commanditaires) qu’aux fournisseurs qui s’affranchissent des risques d’impayés. Propos confirmés par M. Yves Ehivet qui a témoigné de sa satisfaction de ce nouveau produit, au regard du paiement de sa facture, seulement en 48h, bien que n’étant pas client de cette banque.

Pour M. Bakary Maguiraga, vice-Président de la CCI-Côte d’Ivoire, cette rencontre se situe dans le cadre de la mission d’appui que son institution apporte aux entreprises. Dans cette dynamique, «  la Chambre consulaire s’est engagée à promouvoir les services de ses partenaires, à l’image de SIB Confirming qui est une solution de gestion efficace des règlements fournisseurs ».

 

 

 

FORMATION : LA CCI-COTE D’IVOIRE REÇOIT LE RECTEUR DE L’UNIVERSITE SENGHOR D’ALEXANDRIE

 

Le vendredi 21 juillet 2017, Dr Kouassi Parfait, 1er Vice-Président de la CCI-Côte d’Ivoire, a reçu la visite de M. Thierry Verdel, Recteur de l’université Senghor d’Alexandrie. Au cours de cette visite qui s’inscrit dans le cadre du partenariat liant l’université à l’institution depuis 2013, M. Ulvich Housou, chargé de mission de l’université Senghor a signifié que la CCI-Côte d’Ivoire est l’un des sites les réactifs en ce qui concerne ce partenariat.

A sa suite, Dr Kouassi Parfait a souhaité que les relations puissent davantage se renforcer surtout au niveau des formations dispensées par cette université.

Pour rappel, la CCI-Côte d’Ivoire abrite l’un des campus décentralisés de l’université Senghor. Celle-ci dispense des formations en Master II essentiellement en management des projets et en gestion des PME.

 

 

 

MANAGEMENT DES PME : LA CCI-COTE D’IVOIRE ET SES PARTENAIRES FORMENT DES FEMMES D’AFFAIRES SUR LA METHODE KAIZEN

 

Conformément à sa mission d’appui aux entreprises, la CCI-Côte d’Ivoire a accompagné des femmes d’affaires ivoiriennes à Yokohama au Japon, en janvier et août 2016, dans le cadre d’un séminaire d’échanges avec des femmes japonaises chefs d’entreprises.

Dans le déroulement de ce séminaire, les participantes africaines ont été impressionnées par la méthode 5S/Kaizen. Utilisée par les entrepreneurs japonais, les 5S, en référence aux 5 opérations constituant le kaizen, qui vise la productivité de l’entreprise en apportant chaque jour de petits changements, contribue à leur performance.

Aussi Mmes Maman Gohoua et Thérèse Apata, les représentantes de la CCI-Côte d’Ivoire, ont-elles recommandé d’implémenter, en Côte d’Ivoire, la formation sur le 5S/Kaizen au profit d’un plus grand nombre de femmes entrepreneures.

 

L’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), en accord avec la ville de Yokohama initiatrice du programme, et en collaboration avec le Ministère en charge de la Femme, ONUFEMMES Côte d’Ivoire et l’institution consulaire, a donc organisé un séminaire de partage de connaissances, du 03 au 06 juillet 2017. Plus de 50 femmes, dont des ex-participantes du programme au Japon, venues des pays de la sous-région, des femmes entrepreneures ivoiriennes de tous secteurs d’activités et des personnalités officielles ont pris part à ce séminaire.

Vice-Présidente de la CCI-Côte d’Ivoire, en charge du Genre, Mme Kanaté Fatouma a effectivement participé à toutes les étapes de ce séminaire. A savoir, la rencontre d’échanges sur le suivi de la formation au Japon, à la CCI-Côte d’Ivoire, la visite des entreprises ‘’Groupe Michèle Yakice’’, et ‘’Rama Céréal’’  appartenant à des ex-participantes ivoiriennes, et l’atelier de formation sur le Kaizen animé par un expert venu du Japon, M. Ieki, à l’hôtel Palm Club à Cocody. Ces activités se sont respectivement tenues, les 03, 04 et 06  juillet 2017.

 

 

 

Rencontre AFRICA EDITION 2017:LA CCI CÔTE D'IVOIRE EXHORTE LES ENTREPRISES A PARTICIPER MASSIVEMENT

 

En prélude aux rencontres Africa 2017 qui se tiendront en octobre prochain, la CCI-Côte d’Ivoire a accueilli, le jeudi 20 juillet 2017, une conférence de presse en vue du lancement de cet évènement. Pour Dr Kouassi Parfait, 1er Vice-président de la CCI-Côte d’ivoire, ces rencontres ont pour objectif de sceller de nouveaux partenariats économiques entre la France et le continent Africain. Après avoir rappelé que la France demeure l’un des partenaires stratégiques de la Côte d’Ivoire, il a lancé un vibrant appel à toutes les entreprises ivoiriennes, ressortissantes de la CCI-Côte d’Ivoire, à prendre une part active à ces rencontres  qui s’annoncent comme une « grande messe » des affaires.

Aussi, tout en mentionnant les formidables opportunités d'investissement et d'affaires dans les villes secondaires du pays, il a souhaité que ces entreprises basées dans ces villes puissent également s’y associer afin de mettre en valeur les potentiels économiques régionaux. Et ce, dans l’optique de les ouvrir à des ambitions plus grandes. 

Quant à M. Frédéric K. N’da Mougo Komenan, Directeur de l’activité industrielle au ministère de l’Industrie et des Mines, il a souligné que ces rencontres se tiendront respectivement à Abidjan, Naïrobi et Tunis, du 02 au 06 octobre 2017. Cet évènement, destiné aux PME, sera essentiellement meublé par des rencontres B to B, des conférences et des colloques sur diverses thématiques sectorielles dont la transformation agroalimentaire, la révolution digitale, le financement, la maîtrise énergétique et les infrastructures économiques.

Placée sous la présidence de M. Jean-Claude Brou, Ministre de l’industrie et des mines, cette conférence a enregistré la présence de M. Georges Serre, Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, de M. Jean-Louis Giacometti, Directeur de la CCI France Côte d’Ivoire et de M. Hubert De Saint-Jean, Directeur général de la SGBCI.

 

 

 

 

PERFORMANCE DES PME : LA CCI-COTE D’IVOIRE INITIE UNE RENCONTRE POUR PRESENTER LES ENJEUX DE LA RSE

 

La CCI-Côte d’Ivoire, en partenariat avec la Fondation Performances Sociétales (PFS), a organisé une rencontre avec des opérateurs économiques, le mercredi 19 juillet 2017, dans les locaux de l’institution.  A travers le thème : « Démarche RSE, quels avantages et outils pour la performance des entreprises et la mobilisation des ressources durables ? », 05 panélistes avaient pour mission d’instruire les PME sur les enjeux de la  Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) qui oblige les entreprises à produire dans le respect de l’environnement et du corps social.

Lors du 1er panel, Dr Kouadio Serge, du Ministère en charge de de la salubrité et du Développement Durable et M. Baguia El Allassane, du PNUD ont présenté les enjeux du Développement Durable et de la RSE.

A leur tour, les 3 derniers panélistes ont exhorté les opérateurs économiques à adopter la démarche RSE, soulignant son impact sur la performance des entreprises. Pour M. Libi Guillaume, Directeur des Investissements à GroFin, une structure de financement des PME, la RSE permet de créer des opportunités et des innovations, de crédibiliser l’entreprise, d’améliorer les revenus, d’accéder aux marchés financiers…Raison pour laquelle GroFin fait de la démarche RSE l’un de ses critères de financement, a-t-il souligné.

A sa suite, M. Agénor Koffi, expert en Qualité et représentant de PFS, est intervenu sur Iso 26000, une norme internationale qui donne des directives aux entreprises pour appliquer la RSE. Il  a, ensuite, exhorté les PME à produire un rapport de Développement Durable à partir d’un diagnostic de leurs activités, en utilisant l’outil Diag 26000, conçu à cet effet, avant d’annoncer l’organisation, en collaboration avec la CCI-Côte d’Ivoire, de formations au profit des PME sur l’usage de cet outil.

Pour sa part, M. Koffi Konan, de la société SCB, a partagé l’expérience de cette structure sur les actions concrètes qu’elle pose dans le cadre de la démarche RSE ainsi que les bénéfices qui en découlent.

 

 

 

JOURNEES PROMOTIONNELLES DU PORTUGAL : DEUX ACCORDS DE COOPERATION ECONOMIQUES SIGNES A LA CCI-COTE D’IVOIRE

 

La CCI-Côte d’Ivoire organise des journées promotionnelles du Portugal, du 17 au 19 juillet 2017 au sein de l’institution. Ces journées sont meublées par des expositions-ventes de produits portugais et des rencontres B to B entre les entreprises ivoiriennes et portugaises.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée, le mardi 18 juillet 2017, en présence de plusieurs personnalités, dont MM. Jean-Claude Brou et Marcos Perestrello, respectivement Ministre ivoirien de l’Industrie et des Mines et Secrétaire d’Etat à la défense nationale du Portugal. L’on notait également la présence de M. Koffi Fana, Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Portugal ainsi que celle de M. Touré Faman, Président de la CCI-Côte d’Ivoire accompagné du 1er  vice-Président, Dr Parfait Kouassi et du maire du Plateau.

Au cours de cette cérémonie, deux accords-cadres de coopération ont été signés. Le premier, entre M. Touré Faman et M. Pedro Meneres Cudell, vice-Président de la CCI-Portugal de Côte d’Ivoire (CCIPCM). Quant au second, il est intervenu entre M. Serge Martial Bombo, Secrétaire général du Conseil National des Exportations de Côte d’Ivoire et M. Gonçalo Terenas, Président de l’Association d’Entreprises des Pays lusophones (AEP).

Tout en saluant les actions déjà menées par le Portugal ces dernières années, M. Touré Faman a indiqué que ces accords viennent renforcer davantage les outils de promotion des affaires entre les entreprises des deux pays.  Après s’être réjoui du retour de la Tap (Air Portugal) en Côte d’Ivoire, il a profité de cette occasion pour réaffirmer l’engagement de la CCI-Côte d’Ivoire à poursuivre son action d’accompagnement et de promotion des partenariats d’affaires. Et ce,  à travers les interventions de ses services et réseaux de l’institution. 

 

 

 

La Cour d’Arbitrage de Côte d’Ivoire est un centre de règlement des litiges à caractère national et international à but non lucratif créé au sein de la CCI-Côte d’Ivoire.

www.courarbitrage.ci

 

PLAN DU SITE

NOS PARTENAIRES

 

 
scannez avec votre mobile

 [225] 20 33 16 00

Ecrivez nous un message

Horaires d'ouverture
Lundi au Vendredi de 08h00 à 12h30, 13h30 à 17h00

© 2017   Chambre de Commerce et d'Industrie de Côte d'Ivoire. Tous droits reservés