Promouvoir le dialogue public privé à l’échelle locale afin de contribuer à l’amélioration du climat des affaires et la gouvernance économique  faciliter l’accès à l’information  des acteurs du public et du privé sur les programmes, stratégies et réformes liés au développement du secteur privé…Tels sont les objectifs qui ont conduit le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat-Secteur Privé (SE-CCESP) à initier l’installation des Plateformes Locales du Dialogue Public Privé (PLDPP) dans les principaux pôles économiques de Côte d’Ivoire.  Pour la phase pilote de ce projet, ce sont les régions de San Pedro, Bouake et Korhogo qui ont été choisies. Ainsi, après San Pedro, les activités de la PLDPP de Bouaké ont été lancées, ce mercredi 15 décembre 2021, à la Préfecture de Bouaké.  Présidée par Bamba Vassongbo, Directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Economie et des Finances, cette cérémonie a enregistré la participation des autorités préfectorales et des acteurs des secteurs public et privé de la région.

La cérémonie s’est déroulée en plusieurs phases. Il y a eu la présentation du cadre opérationnel du CCESP puis celui du Comité Local de Concertation Etat ;-Secteur Privé (CLCESP). L’on remarque que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI) marque sa présence dans ce dispositif. En effet, en plus d’être membre statutaire du CCESP, l’institution consulaire, à travers le président régional, occupe la 3e vice-présidence du bureau du CLCESP de Bouaké, présidé par le préfet. Ensuite, la délégation régionale de la CCI-CI s’est vu confier un rôle au sein du secrétariat technique, unité opérationnelle du CLCESP, et la coordination de la plateforme du secteur Privé, chargée de coordonner les interactions avec l’ensemble des acteurs du secteur privé.

L’autre phase à consisté au partage d’expérience des membres du CLCESP de San Pedro, conduits par Linda Zraik, Présidente régionale de la CCI du bas-Sassandra qui ont dévoilé leurs activités et les résultats obtenus grâce au dialogue public. Il s’agit, entre autres, de la fin des collectes prélevées par le Conseil régional, du dénouement de certaines crises grâce à l’organisation de rencontres avec la mairie et de l’élaboration d’un livre blanc présentant les préoccupations du secteur privé de la région de San Pedro, en marge des Journées économiques.

La dernière phase de cette cérémonie a été consacrée à la présentation des actions qui seront menées par le CLCESP de San Pedro qui cadrent avec les recommandations faites par San Pedro. Au nombre de celles-ci, la priorisation des préoccupations et création de Groupes de travail, la mise en place d’un baromètre sur le climat des affaires l’organisation de rencontres périodiques et les formations.

Notons que ces étapes ont été précédées par la cérémonie d’ouverture, marquée par les allocutions des représentants du ministre et du maire, ainsi que de Mariam Fadiga Fofana, Secrétaire Exécutive du CCESP et de Touré Faman, Président de la CCI-CI. Tous ces orateurs ont salué l’avènement des CLCESP, important outil pour la réalisation du développement local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *